Un poème pour retenir les décimales de Pi


La circonférence d’un cercle de diamètre 1 est égale à π.

Il est irrationnel c’est-à-dire qu’on ne peut pas l’écrire sous la forme d’une fraction. Par exemple, 0,33333… avec un développement décimal infini peut s’écrire 1/3. Pour le nombre π, ce n’est pas possible et cela entraîne que sa représentation décimale n’est pas périodique à partir d’un certain rang.

Aujourd’hui, 13 300 milliards de décimales sont connues. Le poème qui suit permet de retenir les premières décimales de π. Le nombre de lettres de chaque mot correspond à une décimale, les mots de dix lettres représentant un 0.

“Que j’aime à faire apprendre un nombre utile aux sages !
Immortel Archimède, artiste, ingénieur
Qui de ton jugement peut priser la valeur ?
Pour moi ton problème eut de pareils avantages.
Jadis, mystérieux, un problème bloquait
Tout l’admirable procédé, l’œuvre grandiose
Que Pythagore découvrit aux anciens Grecs.
Ô quadrature ! Vieux tourment du philosophe
Insoluble rondeur, trop longtemps vous avez
Défié Pythagore et ses imitateurs.
Comment intégrer l’espace plan circulaire ?
Former un triangle auquel il équivaudra ?
Nouvelle invention : Archimède inscrira
Dedans un hexagone ; appréciera son aire
Fonction du rayon. Pas trop ne s’y tiendra :
Dédoublera chaque élément antérieur ;
Toujours de l’orbe calculée approchera ;
Définira limite ; enfin, l’arc, le limiteur
De cet inquiétant cercle, ennemi trop rebelle
Professeur, enseignez son problème avec zèle.”

3,141 592 653 589 793 … je vous laisse finir !

 

Laisser un commentaire